Skip to content

Conséquences du bid-ask spread

bidask4

Qu’est-ce que le bid-ask spread?

 

Aussi appelé bid-offer spread, c’est la différence entre le prix d’achat et le prix de vente du market-maker, c’est-à-dire celui qui fait ou publie le prix (votre broker). De manière plus classique, ces prix viennent de deux personnes différentes. Le bid (demande) est le prix le plus haut qu’un acheteur est prêt à payer. L’ask (offre) est le prix le plus bas où le vendeur est prêt à vendre.

 

En tant que trader particulier, vous allez vendre au bid et acheter à l’offre (ask).

 

En cas de doute, dites-vous que vous avez toujours le prix le moins bon quoi que vous fassiez! Vous allez acheter au plus cher et vendre au moins cher…

 

Ce bid-ask spread a plusieurs conséquences.

 

Conséquence sur l’entrée du trade

 

La conséquence immédiate de ce spread est la suivante: dès que vous entrez dans un trade, vous serez perdant.

 

Prenons l’exemple ci-dessous:
CAC40 bid 4932 – 4936 ask

bidask2

Si vous achetez 1 lot à 4936, votre perte instantanée sera de 40 EUR, car si vous voulez fermer votre position, vous devrez vendre à 4932 (sans même parler de la commission, qui peut très bien être de 10 EUR par lot, dans ce cas c’est une perte de 50 EUR immédiate).

 

Pour 10 lots achetés (ou vendus), ce sera 400 EUR de perte directe… (plus la com)

 

Rappel: Pour 1 lot de CAC40, 1 point = 10 EUR 

 

Dans le cas précédent, il faudra attendre un mouvement de marché de 4 points (dans votre sens) afin d’être neutre et de plus de 4 points avant d’être positif.

 

Vous voyez qu’un spread qui n’a l’air de rien peut vite devenir dangereux selon la taille de votre compte et le volume que vous traitez.

 

Conséquence sur le niveau du stop

 

Rappelez-vous: quoi que vous fassiez vous serez exécutés (votre ordre hein… pas vous) au pire prix!

 

Hypothèse:
Vous avez acheté un lot de CAC40 à 5100.
Vous avez placé votre stop à 5050.

 

Lorsque que le bid-ask du marché sera à [5050 – 5052], votre ordre stop sera exécuté à 5050. En effet, si vous êtes long, vous devez vendre pour fermer la position. Vous vendez alors à 5050.

 

Là encore ça n’a l’air de rien, mais attention aux spreads variables et overnight.

 

Spreads variable, fixe, overnight

bidask3

En général vous verrez le bid-ask bouger constamment. Sur certains produits, en fonction des courtiers, il peut être fixe.

 

Dans l’exemple du CAC40 précédent, la chose suivante peut très bien arriver: votre stop est à 5050, le marché est à [5052 – 5054]… Tout d’un coup le bid descend sans crier garde, l’offre restant au même niveau: [5050 – 5054]. Votre stop est touché! Puis le marché revient tranquillement à [5052 – 5054]…

 

Pour nos amis les scalpeurs, ça peut vite devenir insupportable!

 

Lorsque vous gardez des positions pour le lendemain, les bid-ask spreads doublent ou triplent la nuit… Un spread de 5 points peut très bien se transformer en 20 points à 23h.

 

Un conseil: en cas de position overnight, et si votre stop n’est pas très loin du marché… déplacez-le ou enlevez-le carrément…

 

Conséquence sur l’horizon de temps

 

Nous avons vu que dès l’entrée dans le trade nous avons une perte immédiate. Selon les produits, les spreads seront plus ou moins grands (des paires de devises exotiques par exemple). Si le produit en question a une volatilité faible, il vous faudra attendre longtemps avant d’être positif, dans le cas où le marché va dans votre sens… Un marché qui ne bouge pas, avec des spreads importants, est un calvaire absolu à traiter, notamment pour des trades court-terme.

 

Il faut donc bien avoir en tête qu’en fonction des bid-ask spreads il faut laisser le temps au marché de bouger…

 

★ REJOINGNEZ STOIC TRADER ★

VIDEO VIP (33min): Approche professionnelle du trading

vipstoicmod0_intro_free2

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.