Skip to content

Etes-vous trader ou investisseur?

Ce n’est pas très important. J’ai envie de dire peu importe le vocabulaire, pourvu qu’on ait l’ivresse… Seulement si vous vous amusez à acheter et à vendre à tout va, même des actions, ne dites pas que vous êtes investisseur.

 

livermore-buffett

Jesse Livermore et Warren Buffett

 

Définitions

Demandons à Wikipedia son avis.

  • “Un investisseur est un particulier qui investit sur les marchés financiers ou une personne morale qui apporte des capitaux stables à une entreprise. Communément, un investisseur vise le long terme plutôt que le court terme.”
  • “Un opérateur de marché ou opérateur financier, plus communément appelé trader, est un négociateur de produits financiers. Il intervient sur les marchés organisés ou de gré à gré. Cependant, certains particuliers se font traders indépendants, intervenant sur les marchés depuis chez eux au moyen d’une connexion sur internet.”

Wikipedia est donc assez aimable de nous préciser qu’aujourd’hui on utilise internet et pas le Fax, merci!

Le point important est le suivant: un particulier qui fait mumuse de chez lui sur les marchés avec sa connexion internet (!) est au mieux trader indépendant ou trader pour compte propre. Même s’il veut en vivre (bon courage) il ne peut pas s’auto-proclamer trader professionnel. Il peut toujours se prendre pour un trader de haut vol s’il le souhaite.

Un détail important que le particulier doit prendre en compte est le suivant: un trader professionnel est payé pour négocier l’argent de la boîte qui l’emploie. Même s’il ne fait pas d’argent ou qu’il en perd, le trader aura son salaire en fin de mois. Le trader indépendant joue avec son propre argent et il n’est pas payé pour le faire!

Maintenant ces détails sémantiques effectués, comparons l’investisseur et le trader.

 

Points communs

Voyons les points communs entre un trader et un investisseur.

Les deux visent à profiter du capitalisme. Il n’y a rien de mal à ça. Il serait au contraire bête de s’en priver. Quand un train passe pour vous emmener sur la côte, vous y grimpez, vous ne restez pas dans votre plaine à morfler. En France les financiers sont mal vus. En France, il faut cacher sa fortune, se faire tout petit, rouler en Smart à tout prix. En France les plus gros scandales concernent la richesse, l’argent, le business. En France on préfère être pauvre et assisté. Tout cela est paradoxal, car il n’est pas rare de finir ruiné en boursicotant. C’est le jeu.

Je ne pense pas que l’argent en soi soit le désir premier d’un trader ou d’un investisseur. Certes, le but est d’en gagner, de faire fructifier son capital…

Mais il s’agit d’abord d’une activité qui provoque des émotions intenses. Voir son propre capital fluctuer provoque ce genre d’émotions. J’ai bien dit “fluctuer”… mot qui peut être remplacé par grossir ou fondre… Dans chacun de ces cas des émotions extrêmes nous envahissent. Et le passage entre deux états radicalement opposés est souvent immédiat, violent, sans préavis. Cela est d’autant plus vrai pour le trader car son risque est plus élevé, bien qu’il ne devrait pas l’être.

A ce sujet, Marc Fiorentino écrit dans Un trader ne meurt jamais: “Space mountain, mais en vrai, sans garde-fou.”

Il s’agit ensuite d’une activité ludique qui permet de rester en lien avec les marchés, avec ce qu’il se passe dans le monde, car le marché reflète les événements géo-politico-économiques de la planète. On a l’impression de faire partie de la danse, de surfer sur les vagues de prix qui défilent, de prendre des décisions importantes. On parle souvent d’art du trading. C’est assez vague, je préfère l’analogie avec le surf, la valse, l’aïkido… Quand vous êtes sur la vague, dans le mouvement, quand tout va dans votre sens, sans risque, c’est un peu ça, un défilement d’euros, votre compte qui grossit jour après jour “sans rien faire”.

 

Horizon de temps

On pourrait penser qu’un investisseur joue sur le long-terme, que c’est un coureur de fond, et qu’un trader joue sur du court-terme en bon sprinteur. C’est là que beaucoup de personnes se fourvoient.

Un trader doit absolument penser et jouer sur du long-terme. Les stratégies seront probablement différentes entre un trader et un investisseur, mais les deux doivent se projeter sur du long-terme. Un trader court-terme a peu de chance de s’en sortir… sur le long-terme.

 

Profil de Risque

Le trader a beaucoup plus à perdre (ou à gagner) que l’investisseur. En d’autres termes les pertes et gains sont souvent plus volatiles et rapides chez un trader que chez un investisseur. Ceci est dû à l’utilisation du levier. Pour l’investisseur, une fois l’actif acheté, son risque est quasi nul, à part si cet actif va à zero. Il lui “suffit d’attendre” (il peut attendre longtemps parfois).

Quand le marché va contre les positions d’un trader, celui-ci ne dort plus, il transpire, il doit décider s’il garde sa position perdante ou s’il la coupe, ce qui lui afficherait une perte bien réelle. Les pertes font partie du quotidien d’un trader. D’un autre côté, le trader peut gagner sur un actif qui perd de la valeur, en le “shortant” (vente à découvert), contrairement à l’investisseur classique.

 

Ceci étant dit, un “bon trader” ne devrait justement pas prendre trop de risque et utiliser un levier trop important. Un levier supérieur à 5 (c’est déjà beaucoup) est souvent synonyme de suicide.

 

Stratégies

  • Un investisseur achète en premier lieu. C’est sa raison d’être. Il peut ensuite revendre sa position, en rajouter, ne rien faire… Sur les actions, son but est de recevoir des dividendes tous les ans… ou pas.
  • Un trader peut acheter et peut vendre à découvert. Il joue sur les variations des actifs, peu importe leur direction. Il ne s’intéresse absolument pas aux dividendes.
  • Un investisseur agira principalement sur du fondamental, quelque soit l’actif, c’est-à-dire qu’il s’intéressera à l’offre et la demande, à la macroéconomie, à la politique. Il peut même s’il a la foi acheter un actif par simple croyance…
  • Un trader analysera aussi bien les fondamentaux que la situation “technique” des cours et la dynamique de prix, ainsi que la volatilité court-terme.
  • Un investisseur raisonnera la plupart du temps en allocation d’actifs. Il ne mettra pas tous ces oeufs dans le même panier. Un peu d’actions, un peu d’obligations, un peu de matières premières, un peu de devises, des émergents, des capitalisations différentes, etc. Bref son mot préféré est la diversification.

 

Produits et sous-jacents traités

Indices, actions, matières premières, devises, futures, options,… Toutes ces belles bêtes sont utilisées tant par l’investisseur que par le trader. Cependant la coutume veut que le premier se focalise sur les actions tandis que le deuxième agisse sur tout ce qui bouge. En effet, le trader, bien qu’il puisse évidemment se spécialiser s’il le souhaite, a tendance à vite diverger sur plusieurs classes d’actifs, plusieurs produits… Parce que c’est fun! Quoi? Vous n’avez jamais traité du cacao, du jus d’orange, des options sur indices japonais, d’ETFs sur biotech?

 

En fait non, je vais me contredire tout de suite:  le trader et l’investisseur traitent tout. La différence porte peut-être sur le fait que l’investisseur raisonne principalement en classe d’actifs tandis que le trader porte son attention sur des produits ou sous-jacent très précis qui conviennent à son trading (par exemple forte volatilité).

 

Lifestlye

 

J’annonce: clichés en rafale.
  • Investisseur: costard-cravate, roule en Mercedes ou BMW ou Audi (version familiale) s’il est français, et en Bentley ou Rolls Royce s’il est anglais, mange dans des restos étoilés, possède une maison en Normandie et un appartement à Paris dans le XVIe, bon père de famille, il passe ses vacances à Courchevel et l’Ile Maurice.
  • Trader: jeans, polo ou T-shirt, roule en Porsche ou Ferrari ou Aston Martin, adore Burger King et les restos Thaï, possède un pied-à-terre à Paris VIIe, est contre le mariage, il passe ses vacances à Courchevel, en Thaïlande et au Chili.

 


 

  • A votre avis, un gérant de portefeuille est-il investisseur ou trader?
  • Avez-vous d’autres différences ou similitudes à partager?
  • Etes-vous trader ou investisseur?

★ REJOINGNEZ STOIC TRADER ★

VIDEO VIP (33min): Approche professionnelle du trading

vipstoicmod0_intro_free2

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.