Skip to content

Le mental pour gagner en bourse


Cet article participe à l’événement inter-blog “Un fort mental pour gagner en bourse” organisé par Ben du blog BourseEnsemble.com.


Mental

Mental vs Machine

 

Soyons clairs dès le début: le mental ne sert à rien en trading. Ou plus précisément, le mental vous dessert! C’est votre ennemi. Je parle bien ici du trading de manière générale, pas uniquement de l’investisseur qui achète des actions ou qui boursicote…

 

En effet, on parle souvent de psychologie du trader, de mental, d’émotion… Tous ces états sont le plus souvent associés à une perte, c’est-à-dire que la personne qui ne les maîtrise pas, ne les contrôle pas, va perdre sur les marchés. C’est le cas!

 

C’est pourquoi un wannabe-trader-gagnant doit tendre à un état non-émotif. Il doit tendre à devenir inhumain. Il ne doit pas avoir un “fort mental” pour gagner, il doit “ne pas avoir de mental” pour gagner! Comprendre “ne pas avoir d’émotion”. Le trader doit se construire des automatismes qui le rendent insensible aux pertes et aux gains.
Le premier des 7 piliers du trader stoïque est justement de se rapprocher le plus possible d’une machine. Le trader ne doit pas avoir d’émotion. Il doit garder la tête froide. Il doit prendre ses pertes sans pleurnicher. Il doit prendre ses gains sans s’enflammer.

 

★ REJOINGNEZ STOIC TRADER ★

VIDEO VIP (33min): Approche professionnelle du trading

vipstoicmod0_intro_free2

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.

 

Comment faire pour s’extraire du mental?

 

Le but, vous l’aurez compris, est de gommer autant que possible ses émotions. Pour ce faire, une bonne gestion du risque est nécessaire, appelez-ça comme vous voulez, risk management, money management. Cela passe principalement par une bonne gestion des volumes (tailles mises en jeu), des stops et du risk-reward.

 

Une technique très utile, pour les débutants et les moins débutants, est de traiter des tailles très petites, tout simplement. Plus vous mettrez du volume sur vos trades, sur vos positions, plus vous allez stresser, avoir peur, ne plus suivre votre plan de trading, déplacer vos stops etc. Bref vous n’allez plus raisonner comme une machine mais comme un être humain.

 

Règles d’or:

  • Plus on perd, moins on prend de risque. Cela se traduit notamment par une réduction des volumes traités par trade.
  • Plus on gagne, plus on réduit le levier.
Cela passe également par une bonne préparation de vos trades. Vous devez élaborer une stratégie à l’avance, au-delà de la gestion du risque pure et simple. Vous devez savoir pourquoi vous allez entrer dans ce trade, acheter cette action ou cet actif.

 

Bénéfices de raisonner en machine:

  • Réduction drastique du stress: vous n’avez plus d’émotions, donc plus de stress.
  • Réduction du montant des pertes: vos stops vous prémunissent de trop lourdes pertes.
  • Avec un bon risk-reward ratio, vous générez plus de profit, de part la réduction des pertes.

 

Comment limiter la casse?

 

C’est bien connu, avant de gagner en bourse ou en trading, il faut savoir ne pas (trop) perdre. Ou plutôt s’habituer à perdre petit…Là où le mental entre en jeu, c’est lors de pertes consécutives. Il faut savoir s’arrêter un moment, dire stop! En fait, non, le mental n’entre toujours pas en jeu. Cela doit faire partie de vos automatismes.

 

Les techniques suivantes vont vous permettre de fortement limiter la casse.

 

Vous traitez les 15 premiers jours du mois :

  • Si vous êtes gagnant: vous continuez en réduisant de moitié votre exposition.
  • Si vous êtes perdant: vous arrêtez tout pendant 15 jours, remettez les compteurs à zéro (concrètement vous coupez toutes vos positions).

Vous faites un bilan sur 3 mois :

  • Si positif: on continue gaiement.
  • Si négatif: on arrête tout pendant un mois.

 

Bénéfices de ces techniques:

  • Limitation du “sur-trading” ou “over-trading”: vous limitez la casse, évitez de trop traiter, de faire des bêtises.
  • Projection sur du long-terme: en faisant des breaks, non seulement vous préservez votre capital, mais vous vous allouez du temps pour élaborer des stratégies et raisonner sur du moyen/long-terme.
Alors bien sûr, si vous êtes un investisseur long-terme (pléonasme), vous n’allez pas chambouler votre portefeuille tous les quinze jours, entendons-nous bien… Mais vous avez compris le principe.

 

Tenir une position vs Mental

 

Le mental d’un trader ou d’un investisseur est proportionnel à la taille de son capital. Plus justement dit, la force du mental est relative à l’exposition. Cela revient à parler, encore une fois, de risque. Il est bien plus facile de “tenir une position” et d’être serein avec une exposition faible. Plus votre capital est important, plus votre risque est faible pour un volume donné. Par conséquent votre mental est plus fort.

 

Attention: Ne pas confondre avoir un mental fort et être obstiné. Avoir un mental fort ne veut pas dire laisser couler les pertes!

 


Voici la liste des participants à l’événement inter-blog “Un fort mental pour gagner en bourse”:


★ REJOINGNEZ STOIC TRADER ★

VIDEO VIP (33min): Approche professionnelle du trading

vipstoicmod0_intro_free2

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.
  • Pingback: Comment je me prépare MENTALEMENT pour gagner en bourse()

  • Pingback: La confiance en soi pour gagner beaucoup en bourse()

  • Ben de Bourse Ensemble

    Salut Marc,

    Merci pour ta participation à cet événement inter-blog 😉

    Très bon angle sur le thème avec une bifurcation sur “ne pas avoir de mental du tout”… même si c’est IMPOSSIBLE! 🙂 On a forcément des pensées, des croyances et des émotions.

    Plus la méthode est solide, plus le plan de trading est sérieux et efficace et moins les émotions vont effectivement avoir de l’espace pour venir polluer la prise de décision aux moment cruciaux ou stressant.

    Les 2 règles d’or sont PUISSANTES… et dans la pratique, c’est malheureusement très souvent l’inverse qui est fait.

    Les barrières contre “la casse” sont indispensables et doivent être comme tu le dis, adaptée en fonction la performance actuelle ou récente.

    Ben

    • Salut Ben,

      Merci pour tes remarques. En effet, ce n’est pas facile de s’extraire du mental, de ne pas avoir d’émotion! Quand on gagne on est super content, quand on perd on se sent mal… Je suis sûr que les moines bouddhistes s’en sortiraient très bien en trading… Je crois que le point principal concerne les tailles traitées par rapport au capital; en d’autres termes l’exposition.

      • Ben de Bourse Ensemble

        Eh oui, les robots n’ont pas d’émotions, nous oui! 🙂 On a donc des émotions qui viennent perturber notre mental au moment de prendre des décisions rationnelles.

        Mon approche est de tenir mes émotions à distance, pas nécessairement d’être un légume 🙂

        L’exposition est clairement un des plus gros problèmes au niveau des émotions…

        Ben