Ma méthode de travail en trading

Ma méthode de travail en trading
Ma méthode de travail en trading

Bonjour à tous, aujourd’hui je vais répondre à une question d’Ismaël, qui me demande ma méthode de travail en trading.

N’oubliez pas d’appuyer sur “s’abonner“ pour que je vous avertisse dès que je mets une vidéo en ligne.

Ma méthode de travail en trading, ou ma stratégie de travail est simple. Je procède par étapes. J’ai une sorte de “check List mentale“ qu’on peut écrire au début si on veut étape par étape. en gros il y en a 5.

Sélection du marché

Première étape, la sélection du marché. Elle consiste en définir ou sélectionner le domaine puis le produit que vous souhaiteriez Trader. Si vous allez par exemple sur le Forex, choisir la paire de Forex -l’Euro/Dollar, l’Euro/Dollar australien…-. Si en revanche vous préférez les matières premières, choisir si aller sur le pétrole, l’or, etc… Cette étape permet de déterminer pourquoi on va sur tel ou tel marché, ce qui nous ramène au deuxième point.

Définir sa vision de marché

La deuxième étape de ma méthode de travail en trading est celle d’avoir une vision sur un marché spécifique. En réalité, les étapes 1 et 2 sont un peu mélangées ou corrélées. Car si on prend l’exemple des matières premières, l’or en l’occurrence, on ne va pas se baser sur du feeling mais sur une analyse préalable que l’on fait sur plusieurs jours ou plusieurs mois. Sur différents articles qu’on a pu lire, sur différentes analyses qu’on peut faire soi-même. Pour qu’au final on se forge une vision sur ce produit qu’est l’or, le pétrole, une action, ou le dollar…

Etablir une vision concrète du comportement du produit sur le lequel on est focalisé dans le marché, est nécessaire -s’il va baisser, s’il va monter-, c’est ce qui va nous permettre par exemple de trouver un point d’entrée.

Horizon de temps

Associé à cette étape : fixer l’horizon de temps. C’est-à-dire quand vous faites votre analyse et que vous vous décidez de rentrer sur tel ou tel produit ou marché, il faut aussi considérer l’horizon de temps sur lequel vous allez le faire. 

En ce qui me concerne, personnellement je ne fais pas de “Scalping“, je suis plus sur du moyen-long terme, donc de quelques semaines voire quelques mois jusqu’à plusieurs mois. Il faut donc avoir en tête l’idée de l’horizon de temps. 

Si on prend l’exemple de l’or, quand on veut se positionner à la vente, on doit aussi avoir un horizon de temps en tête, en se disant qu’on va rester dans cette position pendant deux trois semaines voire deux trois mois, ou plus, ou moins, en fonction de nos envies et de notre style de Trading. 

Timing d’entrée

Une fois qu’on sait qu’on va sur l’or et qu’on veut vendre, la troisième étape de cette méthode de travail en trading va être d’essayer de trouver un point d’entrée au niveau du timing, par conséquent on ira voir du côté technique et graphique.

On va donc sortir le graphe de l’or et nous mettre sur un horizon de temps qui correspond justement à ce qu’on veut, c’est-à-dire on ne va pas mettre un horizon de temps très court si on regarde sur plusieurs semaines ou plusieurs mois, on mettra plutôt un graphique au moins journalier voire hebdomadaire, puis on va essayer de trouver un point d’entrée pour la vente.

Si la configuration technique actuelle du timing du marché est plutôt à la hausse, et que l’or continue de monter on ne va pas changer de vision et acheter ! On va plutôt attendre. On peut attendre plusieurs jours, plusieurs semaines jusqu’à obtenir une configuration technique qui aille dans le sens dans notre vision.

Au moment où on trouve une configuration technique ou graphique adéquate qui nous dit : “vend maintenant c’est le bon moment, c’est le bon point d’entrée pour vendre “ on ira alors à la vente. Et c’est ce qui correspond au troisième point : voir au niveau plus technique le moment de rentrer dans le Trade.

Gestion des risques

La quatrième étape est la plus importante : celle du Risk Management ou Money Management. Il y a pas mal de choses à prendre en compte quand on parle du money management et risk management. Par exemple ça va être le volume qu’on va mettre sur notre Trade par rapport à notre compte de Trading ou par rapport à notre capital. Combien va-t-on mettre sur ce Trade, est-ce que on va mettre 10% de notre capital ou plus ? Comment va-t-on gérer notre argent, notre exposition ?

Parmi les choses à considérer, sont les positions déjà ouvertes. Si on a sur notre compte de Trading des positions déjà ouvertes, il faut évaluer les conséquences de rajouter de l’or à la vente dans notre portefeuille ou dans notre compte de Trading.

Si on a par exemple déjà une position sur l’argent ou sur d’autres métaux précieux, voir si ça ne va pas rajouter du risque. Ou au contraire si cela permettra de diversifier et réduire le risque. Se poser des questions sur les effets de rajouter de l’or à notre portefeuille, nous mènera à consulter les corrélations qui pourraient donc exister entre les positions et l’or.

Exemple or et dollar

L’or étant dénominé en dollar, si par exemple on a une position dans notre portefeuille ou dans notre compte de Trading en Euro/Dollar (quand on achète ou vend de l’Euro/Dollar cela veut dire qu’on a une position ouverte là-dessus) on devrait évaluer l’impact de rajouter de l’or.

Si on possède une position ouverte sur l’or, si le dollar monte ou baisse cela aura un impact individuel indépendamment du reste sur la valorisation de l’or, car l’or est dénominé en dollar.

C’était là un exemple de corrélation entre l’or et le dollar mais si vous tradez des actions ou d’autres paires de Forex, il faut regarder l’impact que votre position aura sur celles qui sont ouvertes. C’est donc très important d’étudier les corrélations et l’exposition.

Exemple livre sterling

Si par exemple vous voulez rentrer sur de l’Euro/Livre sterling (l’Euro/GBP) et que vous avez déjà une position sur le GBP/USD quel sera l’implication de votre nouvelle position sur votre portefeuille ? 

Si vous avez déjà une position sur l’Euro/Livre sterling ça veut dire que vous êtes déjà exposés sur la Livre sterling, donc si après vous mettez une position sur le GBP/USD  ça vous fera une autre position additionnelle sur la Livre Sterling. 

Par conséquent, il faut bien gérer tous ces paramètres quand vous mettez en place des positions.

Tailles et volumes

Dans le même contexte de Risk-Management, il y a aussi tout ce qui est pourcentage de capital de risque. Le montant, le nombre de lots qu’on va mettre en fonction des plateformes et des courtiers.

Dans cette quatrième étape de Risk-Management global qui est assez large finalement, il est très important de déterminer par exemple les “Stop Loss“ potentiels, la volatilité du produit et où va-t-on potentiellement mettre un “Stop Loss“. Et ce dès le début pour ne pas perdre davantage. On peut mettre par exemple 5% du capital ou autre -chacun à ses propres règles de Risk-Management-, mais c’est à ce niveau-là que tout se passe.

Se positionner dans le marché

La dernière étape : rentrer en position. Alors une fois tout ce processus réalisé, notamment l’avant dernier qui est tout ce qui est lié au risque, et bien on aura déjà tout défini. Notre volume, nos “Stop Loss”, notre stratégie, le produit etc. On aura plus qu’à mettre la position ou entrer dans la position.

Le plus important sur l’entrée en position qui est la dernière étape, est de choisir si on rentre en une fois ou en plusieurs fois. Imaginons qu’on veuille investir ou trader 1.000€, on doit choisir si on met 1.000€ directement sur notre position ou alors mettre 100€ et deux jours après, mettre 100 autres euros, puis 3 jours après mettre 100€ encore une fois etc. Il y a un aspect de volatilité qui entre en compte, un aspect de timing, et bien sûr un aspect de gestion des risques qu’on doit absolument considérer.

Ce que je peux vous conseiller, si vous avez un gros montant ou un montant quelconque à mettre sur une position, c’est de le faire en plusieurs fois car même si vous avez pris en compte tous ces aspects (timing etc.) il est probable que si vous mettez tout d’une fois et que vous commencez à perdre, vous alliez potentiellement perdre beaucoup directement sur votre position. Le mieux est donc d’y aller petit à petit comme ça vous pourrez mieux gérer les risques.

Une bonne méthode de travail en trading

Donc voilà par rapport à ma stratégie de travail, c’est comme je vous l’ai expliqué, étape par étape tout le temps. Ce qui est important à savoir aussi, est que je ne me base pas sur un graphique pour prendre une décision, la décision se fait avant de vouloir aller sur tel ou tel marché. A la fin je regarde la configuration graphique et technique pour savoir si c’est le bon moment ou pas d’acheter ou de vendre. Mais ce n’est pas le graphique qui va me donner l’idée d’acheter ou vendre tel ou tel produit.

J’espère que cette méthode de travail en trading vous aura apporté quelque chose, n’hésitez pas à liker la vidéo si c’est le cas. Vous pouvez aussi me laisser des commentaires et des questions, et dans la mesure du possible j’y répondrai avec plaisir.

Une dernière chose si vous voulez en savoir un peu plus sur la méthode que j’utilise, il y a un lien juste en dessous de la vidéo, et vous pouvez vous inscrire comme ça vous aurez une vidéo qui vous explique concrètement et précisément ma méthode de travail. Merci beaucoup et à plus tard. 

Laissez un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.