Skip to content

La fessée pour IG

IG Markets… un courtier qui le vaut bien !

Comme vous l’avez peut-être vu, IG Markets s’est pris une petite baffe de l’AMF. L’Autorité des Marchés Financiers leur a infligé une amende de 800 000 euros. Ce qui n’est pas rien. En effet cette somme représente 11% de leur chiffre d’affaire. L’AMF avait déjà sévit par le passé en infligeant une amende de 200 000 euros à FXCM. Alors en soi, ce n’est pas quelque chose qui sort de l’ordinaire, ça fait partie de leur business model.

Ce qui est plutôt étonnant, c’est le schéma de défense entrepris par IG, proclamant leur complète honnêteté, leur soumission aux contrôles et régulations, en pointant du doigt la malhonnêteté des courtiers à Malte et à Chypre. Selon eux, ces derniers devraient être régulés et sanctionnés à leur place. J’ai trouvé ça un peu petit de leur part. En tout cas de la part de leur défense. Ce n’est pas en se comparant à moins bien que nous que l’on peut se justifier ou évoluer.

Donc voilà on va aller regarder un peu plus en détail ce qui a été reproché à IG Markets. Mais dans tous les cas, il est conseillé d’avoir plusieurs courtiers. Pour minimiser et étaler les risques et les pertes. Diversifier tout simplement. Au niveau professionnel, personne ne traite avec un seul courtier ou deux. Il y en a donc toujours 4, 5, 6.

Ceci dit les amendes font un peu partie du paysage, il n’y a rien d’étonnant à ça. C’est plus un avertissement global au secteur que l’AMF a voulu faire, plutôt que de pénaliser un courtier en particulier. D’ailleurs l’AMF va durcir la régulation au niveau des CFD. Notamment pour tout ce qui est commercialisation, informations marketing, levier, etc. Mais allons voir un peu quelques articles de presse, sur ce qu’on reproche exactement à IG Markets.

Dans la presse

Alors dans « les échos » nous avons en gros titre : « le gendarme boursier pointe des défaillances dans la commercialisation de CFD, IG Markets aurait donné des informations inexactes qui auraient pu induire ses clients en erreur ». Les accusations à leur égard sont :

  • les défaillances dans sa communication avec ses clients.
  • conflits d’intérêts.
  • 86 % des clients ont subi des pertes de l’ordre de 5000 euros en moyenne.
  • manque de diligence et de loyauté.

C’est quand même des mots assez durs. Ils parlent aussi de FXCM déjà sanctionné autour de 200 000 euros. Pour manque de transparence, conflits d’intérêt, défaillance de communication, etc.

Donc en gros l’IG n’a pas suffisamment averti des risques.

Encore et encore

Ensuite à l’affiche sur « l’AGEFI » : « l’AMF requiert 800 000 euros d’amende à l’encontre d’IG Markets » mais comme je ne suis pas abonné je ne peux pas accéder au reste de l’article.

« Le Revenu » quant à lui écrit : « l’AMF requiert 800 000 euros d’amendes contre le courtier IG Markets » donc globalement c’est les mêmes informations (86% de clients en perte, pas de formation à l’utilisation des CFD, conflits d’intérêts avec ses clients, manque de diligence …).

Sur « cBanque » : « l’AMF requiert une amende de 800 000 euros, mise en cause multiples … » toujours la même histoire.

Un autre article sur « Challenge » qui date d’il y a un an (Mars 2017) : « plaintes et procédures se multiplient dans le monde du trading en ligne », on a eu par le passé DFSA et FXCM, mais aussi IG qui avait eu des problèmes sur la paire euro-franc suisse, il y a eu pas mal de pertes et pas mal de plaintes, les gens se sont sentis floués…

« Saxo Banque visé par un trader particulier »… Personnellement je n’ai rien contre IG Markets. C’est un broker comme un autre qui est relativement meilleur que les autres d’ailleurs, et Saxo Banque non plus.

En effet par rapport aux brokers à Chypre et à Malte, on pourrait croire que comme c’est en France, c’est mieux régulé. Et plus professionnel. C’est possible, mais cela n’empêche pas qu’il y ait des scandales ou des amendes qui tombent. En tant que particulier, il faut être lucide et conscient que ce business se base sur les commissions perçues à chaque transaction, et faire attention quand on achète en tant que trader. Beaucoup de particulier ont tendance à blâmer le courtier, se déresponsabiliser en cas de perte et rejeter toute la faute sur lui. Cela n’est pas très juste car un courtier ne contrôle pas le marché.

Marketing et communication

Maintenant ce que l’on reproche aujourd’hui à IG c’est plus son manque de communication, et le fait d’avoir induit ses clients un peu en erreur. Mais encore une fois il faut être réaliste et savoir que leur business repose entièrement sur ce genre de transaction. C’est comme ça qu’ils gagnent de l’argent il est donc normal qu’ils incitent les gens à traiter.

Coca Cola par exemple vous incite à boire ses boissons, c’est le même principe ici, celui de l’offre et la demande : vous désirez accéder au marché et traiter. Et eux leur souhait est que vous traitiez au maximum. Il est vrai qu’il y a eu des pertes de 5000 €, mais c’est le marché qui l’a voulu, c’est pour cette raison que l’amende me parait injustifiée, ça revient à sanctionner Coca Cola pour vous avoir incité à acheter ses produits !

Business model des brokers

Il faut juste savoir que le « business model » des courtiers est construit de telle manière, qu’il est judicieux d’avoir plusieurs courtiers pour étaler les risques.

Maintenant  que 86% des clients aient subit des pertes ne fait que confirmer que 90% des traders particuliers perdent de l’argent sur le trading FOREX, CFD ou autre. On ne peut donc pas reprocher ces pertes à un courtier.

Ainsi si vous voulez essayer de réduire votre risque et de ne pas être dans les 86%, je vous invite à cliquer sur le lien qui est juste en-dessous de la vidéo. Je vous ai mis la méthode globale qui n’est pas une méthode miracle bien sûr, mais une vision de l’approche globale des traders professionnels. Pour justement se prémunir contre les risques et ne pas se faire balader par les marchés.

Voilà, si vous avez aimé cette vidéo, n’oubliez pas de mettre un like. De commenter si vous voulez. Je vous dis à bientôt.