Voici une étude de corrélation entre le pétrole (WTI crude oil) et l’indice S&P500. Il s’agit d’une corrélation journalière, c’est-à-dire que l’on compare les variations quotidiennes des deux actifs, afin de savoir:

  • si les deux actifs évoluent dans le même sens (corrélation positive) ou pas (corrélation négative)
  • et dans quelle proportion: 100% de corrélation signifie que les actifs ont des variations identiques tandis qu’une corrélation de 0% veut dire que les actifs ne sont pas du tout corrélés!

Afin de lisser les résultats, une moyenne de ces corrélations journalières est effectuée sur 3 mois, 6 mois et 1 an.

Voici ce que l’on obtient sur une période de près de 30 ans:

correlation wti s&p500

Observation #1: ça monte!

La corrélation WTI – S&P500 augmente avec le temps! Cela est représenté par la moyenne linéaire globale (trait rouge foncé).

En date de début mars 2016, voici les corrélations moyennes sur 3 mois, 6 mois, 1 an, 2 ans et totale (30 ans):

correl_wti_sp

On remarque ainsi l’accélération sur 2 ans (de 30% à 47%) et globale.

Observation #2: trois phases

 

  • Pendant près de 20 ans, de 1988 à 2008, la corrélation oscillait entre -20% et +20%
  • Durant la période 2009-2013, on était dans la zone [40%, 60%] avec des incursions vers les 80%
  • Depuis 2013, la corrélation a baissé dans les 20% avant de repartir à la hausse

 

Observation #3: volatilité

Dans toutes les périodes, on remarque une forte volatilité de la corrélation WTI – S&P500. La moyenne sur 3 mois (courbe bleue claire) le montre bien. Même si sur un an on est dans les 20%, la moyenne sur 3 mois peut aller à 0% ou être fortement négative comme en 2011.

 

correlation wt s&p500

 

A quoi ça sert?

Tout cela est bien joli mais à quoi cette corrélation peut-elle bien nous servir?

  • Portfolio management/Risk Management

Avec une corrélation positive, les deux actifs “vont dans le même sens”, quand l’un monte, l’autre monte aussi. Si nous sommes SHORT sur le pétrole par exemple (vente à découvert), et que nous avons également une position vendeuse sur l’indice S&P500, cela va augmenter notre risque, nous serons doublement exposé en cas de corrélation positive. Dans ce cas, pour se couvrir, il vaut mieux être LONG un des actifs et SHORT de l’autre.

Vous allez me dire, “Oui mais je pense que les deux vont descendre” (ou monter)… Certes, j’entends bien. Mais si le marché va contre vous, il ira contre vos deux positions.

En revanche, si l’on se place dans le cas d’une corrélation négative (si un actif monte, l’autre descend) alors il faudra acheter les deux ou vendre les deux afin de se couvrir.

  • Diversification

Imaginons que vous vouliez investir 1000 euros. Vous voulez acheter le S&P500. Mettre la totalité de votre investissement sur un actif est risqué. Pour le trading, idem. En cas de corrélation positive, il est préférable de mettre une partie du capital sur le S&P500 et le reste sur un actif corrélé, le pétrole par exemple.

Ces stratégies de diversification et d’étalement du risque sont largement employées par les gérants de portefeuille.

Voici un article de Morningstar qui reprend des exemples de corrélation.

 

ATTENTION!

Ces corrélations sont lissées, ce sont des moyennes sur plusieurs mois, plusieurs années… Afin de baser des stratégies d’investissement ou de trading sur ces corrélations, il faudra se positionner sur des horizons de temps plus ou moins longs!

★ REJOINGNEZ STOIC TRADER ★

VIDEO VIP (33min): Approche professionnelle du trading

vipstoicmod0_intro_free2

Vous pouvez vous désinscrire à tout moment.